mardi 14 août 2018

chez mes collectionneurs

De passage chez une amie, j'ai retrouvé d'anciennes œuvres.
Ravie de les revoir et toujours surprise de les avoir conçues, comme s'il s'agissait du travail d'un autre auteur.
A cette époque, j'omettais de dater.
Fin des années 80 et 90, dans mon studio (totalement dédié à la peinture excepté le lit et sa malle attenante), je composais en collant papiers de couleurs et dessins choisis.
Sur planches de bois récupérées :

Les chansons d'Higelin m'enthousiasmaient, me donnaient élan et inspiration.
J'envoyai la photo de cette peinture à Jacquot (ainsi nommé lors de ses concerts). Je le croise peu de temps après, à la Villette au cours d'une soirée en plein air consacrée aux percussions. Il m'apprend que justement, il vient de retomber sur cette image et m'avoue rien y comprendre.
J'aurais pu répondre qu'il avait vu juste ! Toute peinture étant pour moi, un ressenti, une évocation et un mystère.

Aucun commentaire: