samedi 6 mars 2021

zinzin

je deviens... ou zazou (cliquez ICI) ou plutôt Zazie fuyant les couloirs du métro kipudonktan espérant retrouver un Paris animé ? (cliquez ICI)

C'est quand qu'on va où ? Une solution parmi d'autres ? Cliquez ICI

C'est tout pour aujourd'hui !

mardi 2 mars 2021

bonne route sur mon blog !

Je parle avec ma main, tu écoutes avec tes yeux ; Et nous nous comprenons, n'est-ce pas, en un seul sourire. Chu Ta

mardi 23 février 2021

persévérance

 

Sept mois et des poussières... Cela fait presqu'un an que la culture doit se tapir, excepté sur le net.

Equilibrer le yin et le yang, choisir la diagonale pour avancer car la ligne droite est suspendue. Habituée à la rencontre et le retour de mon travail grâce aux expos, je cherche un nouvel équilibre. Ainsi mes pas crissent sur le sable, rien d'exceptionnel, juste des pas, car il existe d'autres marches folles et terriblement impressionnantes (cliquez ICI).

Et pour vous saluer en attendant de nous revoir pour de bon et pour de vrai, voici un petit cœur.







dimanche 14 février 2021

"le monde d'après"...

... formule qui a disparu des radars et des écrans, on dirait. Et pourtant il y a interrogation.

 Depuis ma table de travail, je visite plutôt le temps d'avant en lui donnant une seconde chance. Voici un nouveau "Pimpon", c'est le nom qui s'est imposé à cette série. J'ignore pourquoi. Un coup de klaxon pour se réveiller ? Son/image improbable ?

dessin numérique, 2021

Et si c'était davantage le temps de Janus, ce dieu à deux têtes, l'une tournée vers le passé, l'autre vers le futur ? Dieu illustrant les commencements et les fins. 

Ainsi serait-il... (Cliquez ICI)

mardi 9 février 2021

Le corps

Balloté entre des espaces rétrécis, suspendu au milieu d'incertitudes, le corps est privé d'espace, celui qu'il appréhendait il y a un an en toute liberté.

Sans projet d'expo je déserte l'atelier et suis arrimée à ma tablette. Je m'inspire de très anciens dessins pour jeter une passerelle entre hier et aujourd'hui. Je trouve ainsi la parade à à un espace/temps bousculé.

Pimpon, dessin numérique, 30 x 40 cm, 2021

Et soudain, je songe à Ernest Pignon Ernest, peintre que j'admire, à son travail interrogeant l'histoire et se révélant dans des lieux choisis. (Pour l'écouter, cliquez ICI)

samedi 30 janvier 2021

processus

 Lors d'une expo ou sur ce blog, je vous montre l'œuvre achevée. Vous découvrez le résultat, le mot "fin" que j'ai choisi et ignorez le processus qui a enclenché diverses décisions.

Grâce à l'enregistrement automatique sur ma tablette des dessins numériques, je peux vous présenter les différentes étapes. Ainsi la "Señorita" révélée dans mon précédent article, eut quelques aïeules que voici : 

n°1
n°2
n°3

mercredi 27 janvier 2021

Olé !

Cette fois, traversons les Pyrénées avec le portrait imaginé d'une "señorita" :

dessin sur tablette, 2021

Souvent le flamenco me semble trop dramatique même si je salue la performance. Dans cet extrait, c'est la grâce alliée à l'énergie de cette toute jeune demoiselle qui m'impressionne (cliquez ICI)