jeudi 23 janvier 2020

giacometti

Ciel bleu hivernal, je profite d'un rendez-vous pour découvrir l'Institut Giacometti à Paris, me réchauffer dans cet écrin récemment rénové, l'ancien atelier du décorateur Paul Follot, un hôtel particulier de style art-déco.

Au rez-de-chaussée, la reconstitution de l'atelier de Giacometti qui se trouvait dans le même quartier. Exit la poussière qui y régnait, objets momifiés à l'intérieur d'un espace totalement vitré.


 Le 1er étage qui servait aux réceptions du décorateur, accueille l'exposition "Cruels objets du désir" jusqu'au 16 février.


 Peu de pièces montrées, essentiellement les sculptures surréalistes des débuts de Giacometti.
Cependant, la visite est ravissante, tous les éléments décoratifs appellent le regard : bois des cloisons, vitraux, mobilier, tentures des murs, carrelage,.... Visite croisant les disciplines avec un petit goût d'inachevé tout à fait plaisant.


"Avez-vous déjà vu des tableaux parfaits ? Moi, je n'en ai jamais vu. C'est une des caractéristiques de l'art, d'ailleurs. Une hélice d'avion, pour fonctionner, doit être parfaite, un verre à vin, pour être utilisable, ne doit pas être ébréché. Par contre, une oeuvre d'art n'est toujours qu'une vision partielle du monde extérieur, toujours précaire aussi. En peinture, en sculpture comme en poésie, il ne peut y avoir de perfection. C'est cela qui fait leur intérêt, leur virulence ou leur violence.".
Alberto Giacometti. Je fais certainement de la peinture... Entretien avec Gotthard Jedlicka.

mardi 21 janvier 2020

bonne route sur mon blog !

"Je parle avec ma main, tu écoutes avec tes yeux ; Et nous nous comprenons, n'est-ce pas, en un seul sourire" Chu Ta

mercredi 15 janvier 2020

visites d'expos

Vivent les expos pour s'enrichir et humer l'air d'autres démarches et regards d'artistes.

Dimanche sous le ciel du nord
Lille, Grand place

pour découvrir à l'Institut du monde arabe de Tourcoing

les photographies colorisées, repeintes à l'huile et retouchées au pastel de Youssef Nabil.

Plutôt que de décrire son travail, je vous propose de l'écouter 2 mn en cliquant ICI.

Ses films m'ont particulièrement charmée. Surtout :"You never left" (cliquez ICI pour visionner le début)

Puis cap sur Roubaix et sa Piscine, modèle sportif et hygiénique, ouverte en 1932, transformée en musée, lui-même inauguré en 2001. L'architecte Jean-Paul Philippon sut tirer parti de la construction initiale, la respecter et l'embellir pour créer un lieu mettant en valeur toutes les œuvres. A découvrir absolument !

Céramiques installées sur le bassin

ou dans les anciennes cabines,

tissus, peintures, la visite est un régal.

Dans une scénographie plus classique et moins séduisante, je recommande cependant sur Paris, la rétrospective de Bacon à Beaubourg,
présentée jusqu'au 20 janvier,

au Grand Palais, celles du Greco (jusqu'au 10 février)

et surtout, celle de Toulouse Lautrec (jusqu'au 27 janvier).

jeudi 9 janvier 2020

l'instinct

"En art, la vérité, le réel commence quand on ne comprend plus rien à ce qu'on fait, ce qu'on sait, et qu'il reste en vous une énergie d'autant plus forte qu'elle est contrariée, compressée, comprimée. Il faut alors se présenter avec la plus grande humilité, tout blanc, tout pur, candide, le cerveau semblant vide, dans un état d'esprit analogue à celui du communiant approchant de la Sainte Table. Il faut évidemment avoir tout son acquit derrière soi et avoir su garder la fraîcheur de l'Instinct."
Henri Matisse, Jazz, 1947

Villers sur mer, décembre 2019

Petite semaine normande en fin d'année. S'est imposé alors, de manière instinctive, le dessin sur le motif avec de nouveaux outils : la tablette et son stylet. Depuis ma voiture, pour éviter les intempéries et le froid, je me suis posée et ai croqué ce qui m'entourait. Sur la tablette, merveille ! dans le menu, tous les outils et papiers sont possibles. Très légers dans ma besace par conséquent, pratique ! C'est un écran, le rendu est différent, la manière de procéder et de penser aussi. Je constate alors qu'il m'est impossible de conjuguer dessins traditionnel et numérique, de passer de l'un à l'autre, la concentration est différente, le regard s'adaptant à l'outil.

mardi 31 décembre 2019

bonne année !!!!

Avec Katelyn Ohashi, son talent exceptionnel et sa belle énergie (que je vous propose de revoir en cliquant ICI), je vous souhaite une EXCELLENTE année 2020.

Qu'elle vous soit lumineuse, ravie d'émotions et de petites et grandes découvertes.

mercredi 25 décembre 2019

douces fêtes !

Je vous souhaite plein de douceur pour ces fêtes de fin d'année, une pause colorée (en cliquant ICI),

Extrait de carnet éventail

d'être ébloui et charmé.

Sommet Mont Blanc (image de sa page FB) 
Christophe Tricou dont j'ai vu les yeux scintiller d'étoiles un jour, en voyant juste un homme planer au-dessus de lui.

jeudi 19 décembre 2019

eh tonton !

Cris et chants dans la rue, Paris submergé par l'arrêt des transports, trêve de Noël secouée, eh tonton, tu sais que les pinceaux sont mes armes, d'autres ont la voix (clique ICI) ou bien le souffle, parfois la rage... Y'a du vent dans les voiles, des turbulences (euphémisme !)

(image relevée sur la page FB d'une amie)

et l'envie d'ailleurs ou d'un autre monde....

Nice, 2019