dimanche 19 novembre 2017

dernier volet new-yorkais

Comme au Mexique ou au Chili, j'ai aimé :
au détour d'une rue, un mur s'exprime,
emprunte un vocabulaire varié,
annonce un commerce,

offre une vision grave ou humoristique.


2 commentaires:

Pistozim a dit…

Belle série de graffeurs aggrafés par pixels interposés

Les électeurs frondeurs a dit…

Les murs sont des artistes : l’un d’entre eux arrive même à rendre la tête de Donald Trump expressive...