dimanche 8 décembre 2019

zaï zaï zaï

Zaï zaï zaï, Fernande s'en va après son expo
se détendre, prendre l'air du large ou siffler sur la colline (cliquez ICI) ou elle se remet sur ses écrans de soie pour proposer d'autres figures et compositions. Elle hésite.

Un petit souffle poétique ce fut déjà, le dernier film d'Elia Suleiman,
It must be heaven. Un rythme décalé, des scènes inattendues, images léchées, clichés de Paris et New-York pleins d'humour, j'ai aimé !

1 commentaire:

André de Presles a dit…

Mais qui est Fernande, impliquée par intrication dans les courbures de l'espace par les maraudes sifflotées de Zazie