dimanche 26 avril 2009

christel-béa-isa

il ya 20 ans, sans relâche, tous les soirs, 3 années consécutives, nous nous retrouvions, armées de notre fougue pour suivre les cours de la ville de Paris à Montparnasse (section peinture).

Aujourd'hui, comme hier, la consigne :

carte conçue et éditée par l'association Ne pas plier d'Ivry sur Seine -collectif d'artistes, graphistes, sociologues, ... "pour qu'aux signes de la misère ne s'ajoute pas la misère des signes".

1 commentaire:

encore un air de DD a dit…

Joyeux bordel, un vrai programme en ce temps de misère où la faim justifie les doyens ... comme les plus jeunes.
Retraités pauvres, chomistes sans alloc, black, blanc, beur sans p'tit beurre... assez roupillé, la misère n'est pas moins pénible au sommeil. Elle bouffe de l'intérieur.
ET pis, en hiver, s'agiter ça réchauffe!